L’ART de VIVRE à la Française


Retrouvez toute l'actualité et ses coups de cœur... restaurants, films, expositions, livres, théâtres...
Épicurien, il cultive l’art de vivre, le moment présent.  

Serge est un passeur de messages : il nous invite à une réflexion  profonde concernant notre société.


 

Restaurant : Le Céladon de l’hôtel Westminster

Une halte gourmande au Céladon m’était indispensable pour me régaler, une fois de plus, avant mon départ estival pour le sud de la France !

La nouvelle carte est appétissante mais j’ai « craqué » pour deux plats printaniers que le chef Ludovic Bonneville m’a si bien cuisinés !

En entrée, le pâté croûte revisité est un délice ! Des morceaux entiers de foie gras, d’abats et de viande parfaitement assaisonnés et entourés d’une pâte bien cuite, le tout tempéré par l’acidité maîtrisée de petites carottes nouvelles préparées comme des cornichons. Une géniale trouvaille gustative récompensée en 2015 : le chef est arrivé finaliste au championnat du monde !

Le ris de veau fait suite avec pommes de terre, fèves et girolles : ce met sublime est fumé par Ludovic avec de la paille ! Un moment de dégustation rare et inoubliable…

Un clafoutis aux cerises bien croquantes, sorbet au même fruit m’attendaient pour finir ce repas en beauté.

Alain, le sommelier et directeur du restaurant m’avait gardé une bonne bouteille de Côte du Rhône 2009 aux parfums de fruits rouges réglissés et épicés..

Le cadre de ce lieu magnifique et reposant, idéal pour mieux faire face au stress de la vie parisienne si trépidante !

Il faut vous rendre au Céladon !

https://www.leceladon.com

Hôtel Westminster 13 rue de la paix – Paris 2ème


 

Théâtre : La dégustation

Un caviste ainsi qu’une vieille fille se rencontrent dans le commerce du premier.

Le début d’une belle histoire d’amour, lorsque le libraire d’à côté et un petit délinquant débarquent…

Confidences et secrets dévoilent des instants heureux et malheureux !

Une pièce subtile, jouée par quatre grands comédiens !

 

www.theatredelarenaissance.com

 


 

 

EXPOSITION : Berthe Morisot

Sa soeur était aussi un très bon peintre. Lorsqu’elle eut fait ses noces, elle quitta la capitale pour Lorient afin de commencer sa vie de famille. Il était impensable à l’époque pour une femme de continuer, dans cette nouvelle situation, une passion artistique !

Edma fut le premier modèle de Berthe, cette dernière ne voulant pas vivre un destin similaire !

Mariée avec le frère de Manet, elle déclara son intention de pouvoir s’émanciper !

Elle sera ainsi la seule femme à exposer avec Monet, Renoir, Cézanne et Picasso !

Très belle rétrospective de son œuvre au musée d’Orsay !

Une belle excursion citadine pour cet été !

au  Musée d'Orsay :

https://m.musee-orsay.fr

 


 

 

Théâtre : Ménaupose

 

Quatre femmes aux comportements différents se retrouvent à la même période critique de leurs vies !

Elles se racontent alors « leurs effets secondaires » mais le grand désespoir renaîtra bien vite en moments de joies fécondes !

Une pseudo comédie musicale délirante et délivrante pour toutes les dames du même âge !

 

https://www.theatre-madeleine.com/


 

Théâtre : Hirochima mon amour

Fanny Ardant est parfaite à l’infini dans l’interprétation de e texte écrit par Marguerite Duras pour le film d’Alain Resnais sorti en 1959.

Une actrice et une écriture d’une force incroyable pour envoyer au monde ce message tragique encore d’actualité….

 

www.bouffesparisiens.com


 

Théâtre : La tour de 300 mètres  -  Le Musical

La destinée inédite de la tour Eiffel racontée sous la forme d’une comédie musicale bien orchestrée par de talentueux comédiens !
Un agréable moment dans le passé pour garder en mémoire toutes les difficultés de « Monsieur Gustave » pour réaliser le monument le plus célèbre de notre pays !

www.theatredesmathurins.com


 

Restaurant : UVA

Christian s’active en cuisine. Il garde en secret ses partitions dans sa tête et, avec quelques ingrédients, il est capable d’orchestrer à la minute un plat inédit ! Les saveurs et les odeurs de sa cuisine à tendance largement méditerranéenne sont parfaites à l’infini ! La création est son truc et il s’empresse d’aller servir à ses clients ce qu’il vient tout juste de préparer…
Les produits sont d’une qualité irréprochable et il nous fait des merveilles gastronomiques avec son grand cœur et son génial savoir-faire !

Son compère François, le pâtissier, fait de même et ce tandem bat son plein dans ce nouveau restaurant de Cannes qui fait salle comble midi et soir depuis son ouverture il y a seulement six mois

Noël Mantel, le célèbre chef de la Table 22 au Suquet veille sur une carte de vins d’exception, à petits prix, qui racontent de belles histoires de cépages et de terroirs aux disciples modérés de Bacchus !

Uva qui désigne en Ligurie  « celui qui foule le raisin », une adresse incontournable  située dans le carré d’or à Cannes pour tous les amateurs de très bonnes tables !

13 rue de la république
06400 Cannes -  04 93 68 57 01

https://www.facebook.com

http://www.restaurantmantel.com


 

Beau Livre : Dictionnaire amoureux de Venise

 

Voici la période du Carnaval qui va battre son plein et cela m’invite à me replonger dans les pages de ce magnifique dictionnaire !

Je l’ai déjà lu plusieurs fois mais, chaque année, je recommence…

Cette nourriture m’est nécessaire avant de retourner dans cette cité où le temps, pour moi, s’arrête un tant soit peu..

L’écrivain aime dire qu’ « Au fond, c’est la ville du Saint Esprit » et qu’ « Elle n’est que lagunes, lacunes, pleins absolument pleins, vides aussi pleins que ces pleins. Elle respire, elle bat, elle s’annule, elle est modelée sur un souffle ».

Je voudrai partager avec vous ce bonheur d’aimer Venise, cette Vénus hors du commun !

Alors, il faut ouvrir cet ouvrage un jour où vous aurez un moment…

 

Dictionnaire amoureux de Venise (version illustrée) de Philippe Sollers  - Editions Plon Flammarion

http://www.philippesollers.net/dictionnaire-amoureux-de-venise.html


 

Livre :  Bilan de faillite

Dans cet humble ouvrage, Régis Debray, reste fidèle à lui-même. Ici, le Père donne des conseils au Fils pour l’aider à s’orienter dans sa vie future. Il lui dresse un constat peu réjouissant de la société d’aujourd’hui.

Tout en gardant son humour, il le prévient : « transmettre aux suivants pour qu’ils fassent mieux que nous et ne recommencent surtout pas ».
Il y a eu des idéaux qui ne se réaliseront jamais « Que le siège des Nations Unis quitte New York pour Jérusalem. »
Il l’éclaire : « il y a d’abord le fric qui est immortel », « On ne nous avait pas prévenus que les footballeurs deviendraient des demi-dieux ».
Un regret ? : « … les rêves les plus longs à mourir sont ceux qui nous ont le plus longtemps fait vivre ».
Et surtout il cite cette phrase de Paul Morand : « Les écrivains ne réussissent leurs livres que dans la mesure où ils ont raté leur vie ».
Un constat de lui-même, pour lui-même, pour nous-mêmes. Un livre à lire vite pour tout comprendre avant qu’il ne soit trop tard….

http://www.gallimard.fr