LES SENS DU MONDE

CARNAVAL DE VENISE, une vitrine sur le monde......


Comme chaque année, en février, je suis allé au carnaval de Venise. J’aime être une autre personne pour quelques jours. J’oublie ainsi bien vite les soucis de ma vie en enfilant un costume qui n’est pas le mien et, lorsque je reviens à ma réalité, je suis toujours plus léger, retrouvant une joie sereine bien particulière …
Dans un bel habit d’arlequin, je suis photographié par des centaines de personnes et, dissimulé dans ma seconde peau, je me régale en observant tous ces curieux !

  • Il y a la timide : avec une grande politesse, elle me demande si elle peut me prendre en photo. Ses remerciements sont chaleureux. Je suis comblé par la délicatesse de ses gestes et de ses paroles à mon égard. C’est une Japonaise !
  • Elle tourne autour de moi, regarde ma parure dans les moindres détails en envoyant des « Bellissima » à tue-tête ! C’est une Italienne !
  • Elle se plante devant moi, vole un cliché puis, s’en va sans mot dire … C’est une Chinoise
  • Elle éclate de rire avec son mari et ses enfants devant mon déguisement baroque avec un étonnement naïf et, à la manière chinoise, elle prend aussi une photo sans même me le demander ! C’est une Américaine !
  • Couverte de la tête aux pieds, elle passe en me dévisageant sans s’arrêter. Incognito, elle vit dans un pays du Golfe persique…
  • Sa beauté la rend irrésistible. Elle est respectueuse sans esquisser un sourire. Pour elle, prendre une expression rieuse ne fait pas sérieux ! À coup sûr, c’est une Russe !
  • Mal accoutrée, elle s’impose en bousculant les autres photographes. Cette effrontée me demande le prix de mon costume. Je ne lui réponds pas alors elle rajoute «j’espère qu’on vous a fait cet habit gratuitement ! » Elle me semble avoir un sérieux problème avec l’argent : c’est une Française….

Derrière ma cachette, je ne cherche pas à savoir mais ma connaissance s’aiguise au fil des ans. Des gens du monde entier s’arrêtent devant moi et, simplement, je les regarde….

 

Serge Léautier